Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Semences/Semillas, Cristina Castello

Publié le par Cristina Castello

cris-sitio-carring.JPG

 

 

 Écouter le poème dit par Cristina Castello

 

« Semences »

 

Prisonnières. On va nous emprisonner. Elles et moi

Elles. Des milliers de milliers d’âmes sveltes

Qui avec moi sont contrebandières

De valeurs. D’utopies possibles. D’art.

Art. Négation de la finitude humaine.

Vivre sans masque est désir de beauté.

 

C’est mon rêve de toujours, vigilance pour les rêves.

C’est une soif de mains ouvertes

Cette soif si grande qu’elle m’étouffe.

Je veux que chaque fenêtre éclaire un violon, un piano, une harpe.

Qu'en toutes les avenues du monde

Des sculptures de Giacometti regardent ravies La Pietà.

Je veux que dans tous les sièges des gouvernements dans tous

Un Christ de Velázquez avorte l’horreur.

 

 

Cette soif. Soif bénie qui laboure et reverdit l’âme

Vie prodigieuse qui étend le désir de la saisir vraiment.

Et la trêve s’en vient à pas retardés.

Je veux que Fra Angelico s’échappe du Prado

Et que l’Annonciation parcoure le monde de sa Lumière

Je veux que Redon et Mantegna, Uccello, Léonard et Monet

Soient traces. Phares. Et qu’ils proscrivent les bourreaux

Pour que Jamais Plus.

 

Je veux que nous sachions une bonne fois pour toute qu’il est déjà l’heure

Qu’en amour se livrer absolument est certitude de liberté.

Que tous les matins au lieu d’écouter des nouvelles d’âmes sans anges

Bach, Poulenc, Mahler, Debussy, Schubert et Chopin,

Éclatent sur des fleuves qui se changent en mer

Mer bleue d’amour qui dans la nuit berce les oreillers

Avec des madrigaux, des adagios et des clairs de lune.

 

Je veux. Je veux et je sème. Je veux.

Que nous enseignions la bonté avec bonté.

Que le ciel soit toujours piqué d’étoiles,

Je veux des adultes au rire virginal

Et des  chérubins en portraits d’enfants.

Que les sans pitié respirent Blake

Que Rilke exorcise l'évidence

Que les petits vieux vivent dans l’honneur.

Que le Pays, le Continent, le Monde, l’Univers

Soient pour des égaux et sans discrimination.

 

Je veux. Je veux qu’Éluard, Desnos et Rimbaud, Quasimodo, Yeats,

Lorca, Kavafis et Celan, dansent en poésie sur toutes les âmes.

Et que la Chanson de la Joie de Schiller

L’Ode à la Liberté, La Neuvième de Beethoven

Soient l’Hymne de tous les Justes de la Terre.

Pour vivre avec la soif, la soif sacrée

Pour que l’éveil soit veille.

Pour semer l’art et l’amour.

Pour arracher

Les masques.

 

Rien que la lumière, rien que la vérité.

 

                                      Cristina Castello -   1999

 

Poème extrait du recueil « Soif »

« Nouvelle traduction par l’auteure »

Publié à Paris - octobre 2004

Éditions « L ‘Harmattan »

 

cris sitio carring

 

«Semillas»

Por Cristina Castello

 

Escuchar el poema en la voz de Cristina Castello

 

 

Presas. Van a encarcelarnos. A ellas y a mí.
Ellas. Las miles más miles de almas esbeltas
Que conmigo son contrabandistas.
De valores. De utopías posibles. De Arte.
Arte. Negación de la finitud humana. 
Vivir sin máscara es un deseo de belleza.

Es “mi” sueño de siempre vigilia por “los” sueños.
Es sed de manos abiertas.
Esta sed mía grande tanto ya que ahoga.
Quiero que cada ventana alumbre un violín un piano un arpa.
Que en todas las avenidas del mundo
Esculturas de Giacometti miren en deleite a La Piedad.
Quiero que en todas las sedes de los gobiernos todos

Un Cristo de Velázquez aborte el horror.

Esta sed. Sed bendita que agosta y reverdece el alma.
Vida esta prodigiosa que alarga el deseo de asirla. Toda. 
Y la tregua que viene con pasos demorados.
Quiero que Fra Angélico escape de El Prado
y su Anunciación recorra al mundo en Luz.
Quiero que Redon y Mantegna, Ucello, Morandi,  Leonardo  y Monet,
Sean huella. Faro. Y deroguen verdugos para que Nunca Más.


Quiero que sepamos de una vez por Dios ya es hora
Que en amor la entrega absoluta es certidumbre de libertad.
Que por las mañanas en lugar de noticias de almas sin ángeles
Bach, Poulenc, Mahler, Di Lasso, Debussy, Schubert y Chopin
Estallen sobre ríos que transmuten en mar.
Mar azul de amor que en noche arrulle almohadas
con madrigales, adagios y claros de luna.

Quiero. Quiero y siembro. Quiero.
Que enseñemos bondad con bondad.
Que el cielo esté siempre pecoso de estrellas.
Quiero adultos con risa virgen y ángeles que retraten en niños.
Que los impiadosos respiren a Blake.
Que Rilke exorcice la obviedad. 
Que los viejitos vivan en honor.
 Que el País el Continente el Mundo el Universo
Sean para iguales y sin discriminación.

Quiero. Que Éluard, Desnos y Rimbaud, Quasimodo, Yeats,
Lorca, Kavafis y Celan, dancen en  poesía sobre todas las almas.
Y que entonces la Canción de la Alegría de Schiller
La Oda a la Libertad la Novena de Beethoven
Sean el Himno de todos los Justos de la Tierra.
Para vivir con sed sagrada sed.
Para amanecer en víspera.
Para sembrar arte y amor.
Para no ver ya
Máscaras


Sólo luz sólo verdad.

  1999

 

Poema del libro « Soif »

Publicado en Paris - octubre 2004

Éditions « L ‘Harmattan »

 

 

Site: http://www.cristinacastello.com / Blog:  http://www.cristinacastello.fr / https://www.facebook.com/cristina.castello3 / https://twitter.com/CrisCastello01

 

 




Commenter cet article

J-M Sananes 06/10/2009 16:05



Madame Cristina CASTELLO


Parce que le cœur ne se mesure qu’à ses utopies et parce que l’homme ne vaut que par ses engagements, parce que, frappés de mêmes douleurs, nous sommes frères de l’Indien et du loup, parce que
nous sommes frères de la vie, merci de votre soif de justice, de dire et de dénoncer, merci pour votre combat.


 


Je sollicite l’autorisation de vous mettre en lien sur mon blog et de publier un extrait de votre texte (la dernière partie de "Révote" à partir de


« Et quand je dis Dieu, je ne dis pas Église / Je dis Dieu »


à « Je suis personne./Je suis poète./ J’ai soif. »


Texte de Cristina CASTELLO - http://www.cristinacastello.com/Frances/premier.html


Amicalement,


Jean-Michel Sananes (http://chevalfou.over-blog.net) France


Jms-edition@aliceadsl.fr