Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #*mis poemas-poemes tag

MANIFIESTO: Arte, Poesía y Vida, por Cristina Castello y Ricardo Dessau

Publié le par Cristina Castello

«Porque los hombres, Sócrates, han olvidado la obligación de pensar...» Miguel Betanzos: Sócrates, el sabio envenenado Nosotros, poetas de la universalidad decimos « ¡Basta!» y decimos «lobos». « ¡Basta!»: una de las más hermosas palabras poéticas pronunciadas...

Lire la suite

MANIFESTE : Art, Poésie et Vie, par Cristina Castello et Ricardo Dessau

Publié le par Cristina Castello

«Parce que les hommes, Socrate, ont oublié leur devoir de penser…» Miguel Betanzos : SOCRATE, LE SAGE EMPOISONNÉ Nous, poètes de l’universalité, disons « Ça suffit !» et disons «loups». « Ça suffit !» : l’une des plus belles paroles poétiques prononcée...

Lire la suite

« Ombre/Sombra » Cristina Castello

Publié le par Cristina Castello

La peur est une enfance avec murailles Un pas suspendu devant cette porte Une venelle à l’archet goudronné Qui macère le seuil de toute rêverie. Il n’y a pas de région plus sombre que son ombre Ni d’amante aussi fidèle qu’avide de ruines. Elle nous colonise,...

Lire la suite

« Comète/Cometa », Cristina Castello

Publié le par Cristina Castello

Je me cherche, je tâche de me déchiffrer Je nage dans mes archipels de diasporas et de phares Où la lune et le soleil brisent la nuit. Je ne suis qu’une âme vêtue de silence Qu’un moineau Qu’une insomnie Tout juste une fillette Je tourne sur mes sommets,...

Lire la suite

« Théâtre de l’horreur/Teatro del horror » Cristina Castello

Publié le par Cristina Castello

« Théâtre de l’horreur » Cristina Castello Chef-d’œuvre du théâtre de l’horreur On le voit tous les jours Dans des villes aux tours prétentieuses Où les plus fortunés s'emmuraillent. Décor macabre d’enfants et de petits vieux En lambeaux, faim et soif....

Lire la suite

«Torrent/Torrente» Cristina Castello

Publié le par Cristina Castello

« Torrent » Cristina Castello Le monde est une clôture d’épines Toile d’araignée où rampent des enfants aveugles Le soleil pleut une aube sans habits Et un violon ébauche une prière Mais reste muet L’œil strabique de Dieu a perdu son axe Les corbeaux...

Lire la suite

« La parole /La palabra » - Cristina Castello

Publié le par Cristina Castello

« La parole » La parole — ce silence égaré Cette colonne de fourmis qui feuille à feuille Modèle le feuillage corporel de la voix La parole — ce baume prometteur Ces mains offertes à l’absence Ce temps transversal aux pleurs Cette couture défaite, cette...

Lire la suite

« Déferlante/Rompiente», Cristina Castello

Publié le par Cristina Castello

« Déferlante » Renaître L’étoile de Bethléem dans les pupilles Unir lointain et semblable Être un indice, une origine, un don. Que la poésie du silence Soit la voix déferlante Écrire pour détruire le monde Et construire la vie. Pour inventer Une seconde...

Lire la suite

« Pleine lune » /« Plenilunio»- Cristina Castello

Publié le par Cristina Castello

« Pleine lune » Dans le miroir de la nuit mon silence hurle vers toi Ton silence m’assaille, me déchire, me meurtrit Et, muette, ta gorge de sable m’inculpe La parole étranglée dans ta brume de soleils Pétrifie les songes et fait hiverner le désir. Je...

Lire la suite

«Cratère du ciel /Crater del cielo», por Cristina Castello

Publié le par Cristina Castello

« Cratère du ciel » Cristina Castello Le monde est un pays de morts Qui marchent vers leurs funérailles Les visages des gens sont des suaires Avec des yeux rouillés et des rêves à genoux. Stries de soleil, rosée évaporée, Ce sont les enfants que l’Empire...

Lire la suite

1 2 3 > >>