Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poetes-poetas

Bienvenue en France querida Angye Gaona ! par André Chenet

Publié le par Cristina Castello

"Atención: Performance con Pablo Jiménez, por la rebelión en Colombia" Comment ne pas épouser / la solitude du berger / qui, fixant son étoile / voit le rai outremer / lui sourire sans condition. Angye Gaona, "Tú me diste la llave de la vida" Je vous...

Lire la suite

Club des Poètes à Paris : le 14/12, Georges Trillat et Angye Gaona... le 15/12...

Publié le par Cristina Castello

Georges Trillat ♀️ A partir de 21 heures, ce soir, Georges Trillat viendra faire le fou au Club des Poètes, mais il le fera en bonne compagnie, puisqu'il interprétera quelques autres fous de génie, et en particulier Charles Baudelaire ! Mais aussi quelques...

Lire la suite

« Hommage à Cristina Castello », poème de Louis Brachet

Publié le par Cristina Castello

©Louis Brachet « Hommage à Cristina Castello » Tu es l’éden de mon esprit, L’émeraude que rien ne saurait souiller. Tu es la Femme des douleurs Des déchirures. Parce que tu es grande Haute comme le ciel Qui attire les Âmes de feu. Ton regard de braise,...

Lire la suite

« Chorégraphie de cendres », poèmes de Françoise Ruban, par Cristina Castello

Publié le par Cristina Castello

Toujours la résurrection « Tout est changé, changé du tout au tout : Une beauté terrible est née » William Butler Yeats « Chorégraphie de cendres » est une plaidoirie contre tout ce qui tue la vie. C'est résistance, au cœur de l'hécatombe qui secoue la...

Lire la suite

«Les statuts de l'Homme/Los estatutos del hombre», Thiago de Mello

Publié le par Cristina Castello

Les statuts de l’Homme par Thiago de Mello Article 1er. Il est décrété que maintenant la vérité a de la valeur, que maintenant la vie a de la valeur et que, en nous donnant les mains nous travaillerons tous pour la vraie vie. Article 2. Il est décrété...

Lire la suite

Olga Orozco, poèmes/poemas

Publié le par Cristina Castello

« Genèse » Il n’y avait aucun signe sur la peau du temps. Rien. Ni ce tapis d’hiver soudain qui présage les griffes de l’éclair peut-être jusqu'à demain. Ni ces incendies depuis toujours qui annoncent une torche entre les eaux de tout l’avenir. Ni même...

Lire la suite

Federico García Lorca, le sang vivant de la poésie/La sangre viva de la poesía

Publié le par Cristina Castello

Federico García Lorca (Granada, 1899 -1936) (New York) Je dénonce tous ceux / qui ignorent l'autre moitié, / la moitié non rachetable qui élève ses montagnes de ciment / où battent les coeurs des humbles animaux qu'on oublie... » Mieux vaut sangloter......

Lire la suite

Rodrigo Verdugo Pizarro, la lumière de l’ombre

Publié le par Cristina Castello

Rodrigo Verdugo Piza rro , la lumière de l’ombre Seizième Annonce Nous arrivâmes à la ville redoutable Où les agneaux se balançaient sur des fils de fer Des patrouilles de langues faisaient leur ronde, vieillards chauves aux capes noires C’était notre...

Lire la suite

«Dépit/Despecho» Juana de Ibarbourou

Publié le par Cristina Castello

Ah, que je suis fatiguée ! J’ai tant ri, tant, que les larmes m’en sont montées aux yeux ; tant, que ce rictus qui contracte ma bouche est une trace étrange de mon fou rire. Tant, que cette intense pâleur que je montre (comme sur les portraits de vieille...

Lire la suite

Pablo Dreyfus, poemas

Publié le par Cristina Castello

En esta oscuridad con las manos heladas distingo mi cara Me veo abandonado en el infinito Giuseppe Ungaretti A Dalila No te dije adiós, tú ya no estabas. Guardo tu risa, guardo el candor, guardo tu voz. No te dije adiós, tú ya no estabas. Guardo la historia,...

Lire la suite

1 2 3 > >>