Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Photos de la présentation d’Ombre de Cristina Castello/Gérard Truilhé

Publié le par Cristina Castello

« La douleur sanglotera peut-être aux éclats »

(C.C. in « Ombre/Sombra »)

castello1--petite-petite.jpg

 

La présentation d’Ombre/Sombra. Les préparatifs :

 

diana_IMG_7123-copie-1.jpg

Accompagnée des photos des poètes aimés Antonio Vallejo et Julio Cortázar. Et de l' omniprésent Jorge Luis  Borges

nadine-copie-1.jpg

 Avec Christian Deudon et Nadine Lefebure

 

« Une écriture qui supporte l'intempérie, /qui puisse se lire sous le soleil ou la pluie, /

sous la nuit ou le cri, /sous le temps dénudé./ Une écriture qui supporte l'infini… »

Roberto Juarroz

La présentation :

 _diana_IMG_7186----troupe.jpg

Avec ma troupe céleste. De gauche à droite, les poètes : Pascal Perrot, Christian Deudon, Éric Meyleuc et Pedro Vianna (traducteur d’Ombre)

 

  christian.jpg

  « …Coup par coup, vers par vers… » - Antonio Machado

Avec Christian Deudon, qui -comme Pedro Vianna, Éric Meyleuc et Pascal Perrot- m'ont fait l'honneur de dire mes poèmes à l'unisson avec moi.

 

predro-1.jpg

 

« L’amitié  nous berce sur tous les flots » -  Sandrine Féraud

Avec Pedro Vianna, ami-frère

 

eric_photo--philippe-Barnoud.jpg

Éric Meyleuc, poète, comédien et diseur, et ses mots- miroirs, (titre d’un de ses recueils de poèmes)

Photo : Philippe Barnoud (merci)

 

« Une écriture qui supporte l'infini

les crevasses qui s'étoilent comme le pollen,

la lecture sans pitié des dieux,

la lecture illettrée du désert »

Roberto Juarroz

chris-2.jpg

« Une écriture qui résiste

à l'intempérie totale »

Roberto Juarroz

  

 signatures d ombre

Signatures d’Ombre. Avec la poète Zaynab Laouedj
ombre---------------------------------copie-1.jpg

« Une écriture qui puisse se lire

jusque dans la mort »

R.J

ooooooooo

« Je pars chercher d’autres mots » (Cristina Castello, in « Orage »)

Merci à Diana Terán pour les photos et les vidéos, qui seront en ligne sous peu

 

 

 

Commenter cet article