Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Écrivains empêchés / Écrivains dépêchés

Publié le par Cristina Castello

 
 
Jean-Pierre Faye dira la poésie de Melissa Patiño Hinostrosa,
poète péruvienne
13 auteurs, venus d’horizons différents vont « prendre » la parole au nom des poètes et d’écrivains brimés dans leurs pays le temps d’une soirée : le 4 juin 2013, à partir de 18HS30 à La Maison de l’arbre à Montreuil. Marché de la Poésie (Périphérie XIII).
À cette occasion, Jean-Pierre Faye, philosophe, poète et essayiste, représentera Melissa Patiño Hinostrosa.   
     
RÉSISTANCE : LIRE ET DIRE EN TOUT LIEU
 
4 juin ecrivains empeches ecrivains depeches (3)
 
 

En  avril de 2008, la poète Melissa Patiño Hinostroza (alors âgée de 20 ans) a été arrêtée et accusée de « terrorisme ». Son « péché » : avoir assisté à une activité publique et légitime effectuée dans le voisin pays de l'Équateur. Pour avoir dans une représentation de son cercle culturel, en remplaçant — à la dernière heure — le directeur du programme radial qu'elle transmet dans son quartier. Son délit : être revenue dans un véhicule de transport public, dans lequel voyageaient aussi des personnes auxquelles les policiers « attribuent des liens avec un groupe subversif ». La situation de la poète Melissa fut kafkaïenne ; absurde, insolite, injuste, ironique.

La télévision l'a désignée  en tant que « terroriste » qui « voulait saboter les sommets de chefs d'État que préparait alors le Pérou » ( !). Alan García, Président du Pérou durant cette période,  ne faisait rien d’autre que d’obéir à la politique perverse du « terrorisme préventif » instituée par George Bush Jr.

Elle appartenait au groupe culturel « Cercle du Sud », dont la tâche est d'organiser des récitals de poésie dans la capitale du Pérou, Lima. Melissa participait aussi à la production d'une émission culturelle de radio.

Elle a étudié à l'Université de San Marcos  -Promotion 2010 de Management.

Aujourd’hui, cinq ans après, elle a 25 ans et dirige la maison d’édition « Azul ».

Melissa est poète, elle est innocente. Elle n'a  même jamais fait acte de militantisme. Elle écrit, aime la vie, aime autrui et lutte pour un monde plus juste.

melissa-aZul-es-el-color-de-mis-suenos_n.jpg
 
Melissa : « Azul es el color de mis sueños »
 
 

La situation actuelle

Après un peu plus d’un mois de détention, elle est sortie de prison, le 8 mai 2008 : la clameur de solidarité internationale en faveur de sa liberté, n’y fut pas pour rien.

Des personnalités renommées ont exigé justice pour notre poète, à travers une  campagne internationale menée par Cristina Castello. Noam Chomsky, Jean-Pierre Faye et  Thiago de Mello, parmi tant d’autres, ont fait entendre sa voix. Des représentants d'organismes de droits de l'homme ont réagi immédiatement, comme le  PEN club international (Londres) par  le biais de son  « Comité d'Écrivains en Prison » qui a lancé un appel au Gouvernement péruvien.

Melissa se trouve en liberté conditionnelle, depuis qu’elle a quitté la prison. Il y a plusieurs mois, la Cour de Justice Suprême de son pays, a confirmé que le cas de Melissa devait être archivé, car il n’y a aucune preuve contre elle. Malgré ce jugement, elle n’a toujours pas le droit de quitter son pays. En ce sens, sa situation reste très périlleuse au Pérou.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
  
 
 
 
 
 

Commenter cet article

jfmpetitjean 04/08/2013 16:02


Bonjour


tout à fait interessant votre combat.


je suis


cordialement

Serge 03/06/2013 05:50


Continue à nous parler de Mélissa, lorsque tu as d'autres nouvelles. Et fais-nous partager ses écrits. Merci pour elle. Merci pour nous.

Cristina Castello 03/06/2013 22:30



Certes cher Sergem


je vous en parlerai dès qu'on aura des nouvelles.


Merci pour ta solidarité.