Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

« Au cœur du cri », poème de André Chenet

Publié le par Cristina Castello

 

    kandinsky-_Vers-le-haut.jpg 

« Au cœur du cri »

                      André Chenet

 

J’espère la désécriture

l’amorce d’un mot sur la pierre

j’espère la panacée des solitudes

dans une cérémonie de feuillages

et d’appels d’oiseaux

j’espère la contamination brûlante des sèves

la tendre crucifixion

où les yeux se révulsent

sous la pression mortelle du désir.

 

J’espère de sublimes incantations

pour aller plus avant sur les ailes du vent

je me lèverai

contre les douleurs profondes

que les hommes infligèrent aux femmes

depuis des époques immémoriales

j’espère la danse des désespérances

au milieu des tambours battant de l’orage

où ruisselle la foule des fleurs en colère

 

Maintenant des violettes recouvrent mes yeux

et je crache des rubis de sang dans les puits

j’espère un langage incarné

avec les gestes de la lumière

dans les théâtres d’ombre du malheur

où toute poésie s’écrit au cœur du cri.

 

In « Au cœur du cri » de André Chenet

Éditions Les voleurs de feu , 2010

  andre-chenet.JPG

À propos du poème « Au cœur du cri » de André Chenet (version castillane)

Par la poète Stella Tiscornia

 

Tant de fois j'ai relu « Au cœur du cri »...
C'est le meilleur poème qui me fut dernièrement révélé.
Cet homme a un talent qui échappe à la logique artistique pour se montrer charnel mais à la fois spirituellement pur.
Il m’est arrivé d'une manière viscérale, avec sang et roses.
Celui qui écrit de cette façon a une singularité qui le fait unique, d'une nature absolue.
Opulence d'images, une lyrique d'un raffinement linguistique exceptionnel, d’une cadence rythmique qui se retourne en mugissement.
« Des fleurs en colère »,  par ailleurs est une figure difficile à imaginer ;  elle ne semble pas l'avoir été pour ce poète.
Enfin, il nous convainc que parmi toutes les pressions, celle du désir est mortelle pour un être passionnel.
 
*Mes félicitations à ce grand POÈTE !
    Œuvre ©Kandinsky « Vers le haut »

 

Commenter cet article